Lome - Kpalime & Kloto - Ho (Ghana)

Publié le par Romain

09/03/07: Lome - Kpalime : 146 Km

Apres 4 jours de pause, je suis content de reprendre la route! Des qu'on sort de Lome, la circulation est tres faible, le paysage s'asseche un peu, il n'y a pas de cultures, seulement des buissons et quelques arbres par-ci par-la. Je fais mes premiers km sans une maison a l'horizon (et prie pour ne pas tomber en panne maintenant..) de temps en temps un troupeau de vaches, un fagot de bois, une hutte trahissent la presence d'hommes dans le coin. Surement un peu plus loin, a l'ombre, attendant que la grosse chaleur passe.

En m'arretant boire dans un village, on m'apprend que le probleme ici c'est l'eau. Les pompes et les puits ne sont pas assez nombreux pour tous les villages et il faut parfois marcher plusieurs km avant d'en trouver. C'est pour cela que les cultures sont rares. Avant de partir je propose une photo et quand je leur montre le resultat sur l'ecran, c'est l'ebahissement, leur image? si vite transposee dans ce boitier? pas de doute c'est la premiere fois qu'il voit ca. Raphael lache impressione: "Ah vous quand meme les blancs..." Je rigole en lui repondant que moi j'y suis pas pour grand chose !

Avant d'arriver a Kpalime, on trouve le Mt Agou, plus haut sommet du Togo (whaaouu), 976m (boooooh). Une route va jusqu'en haut et le sommet est une base militaire, rien d'extra en fait. Surtout qu'en cette fin de saison seche, le ciel est charge et jamais tres clair.


Je ne m'arrete pas a Kpalime, mais a Kloto, petit village de 500 ames a 15 km dans la montagne. Cette region du Togo est tres touristique, les gens ont donc l'habitude de voir des "yuvos", mais l'accueil est neanmoins toujours tres sympa, pas d'agressivite et pas trop de demande d'argent. Dans le village de Kloto, je loge a l'auberge de spapillons, chez Prosper, un veritable phenomene.
Il y a 30 ans, un touriste francais vient dans la region et a son depart lui demande de capturer plein de papillons differents et de les lui envoyer par DHL pour completer sa collection. Il l'a fait.
Aujourd'hui, il est a son compte, est incollable sur les papilons et la nature, fait des peintures en recueillant des couleurs vegetales (la seve, feuilles et fruits de certains arbres) et est dans tous les guides touristiques depuis des annees, a fait des expositions au Centre culturel francais de Lome et est meme venu en France pour parler de son travail.


Mais malgre ce defile de "yuvos" pendant lee periodes de vacances, je n'ai pas trop senti la vie du village faussee. Quand je suis arrive, il n'y avait qu'une autre dame, une peintre francaise je crois, donc en comite restreint comme cela c'est super.


Apres une demonstration de peinture vegetale par Prosper et de djumbe par les jeunes du village (tous plus marrants les uns que les autres, surtout Noel et Didier) je peux profiter d'une nuit fraiche. On me l'avait dit le climat de la region est agreable, en effet!



10/03/07 : Kloto


Aujourd'hui je reste au village profiter un peu de la paisible vie d'ici.
Le matin Norbert m'emmene marcher quelques heures dans la savanne et me montre comment obtenir le jaune de "l'arangana de Madagascar" le rouge des jeunes pousses de tek, le bleu des feuilles de l'indigo, s'echine a m'apprendre les differentes especes d'arbres, me fait gouter aux mangues sauvages, papayes, noix de kola ect..
Bref, une marche bien instructive! Norbert en connait un rayon sur les plantes et leur susages medical aussi. Lui et d'autres du village servent ainsi de guides pour les touristes et ils sont bien cales.


Apres cette bonne marche en plein cagnard, l'apres-midi est plus cool. Le togo a gagne 2-0 le match de foot de la coupe d'afrique (des juniors? je ne sais plus), les bruits viennent de l'ecole ou etait retransmis le match. Je peux aussi contempler la collection de papillons et d'insectes rassemblee par Prosper et sa troupe: des dizaines et dizaines de papillons differents, des scarabes a la taille impressionante, ainsi que des bons gros scorpions.. mummm. Gishlain joue d'ailleurs avec eux dans le vivarium d'a cote, c'est lui qui les capture, il m'affirme que ce n'est pas mortel mais je ne me risque pas quand meme...



11/03/07 : Kloto - Ho : 86 km


Chaque chose a une fin et meme si je serais bien rester plus longtemps dans ce village, aujourd'hui je dois continuer, vers le Ghana.
Neanmoins, si je dois garder un endroit ou retourner au Togo ce sera sans hesiter cette region de Kpalime !


Avant de partir Didier, le fils de feu le guerisseur du village, me parle des plantes medicinales qu'il connait pas mal d'ailleurs et me conseille de prendre un morceau de racine d'un arbre de chez eux: il protege des betes feroces et des gens malveillants. Soit.
"Si tu rencontres un animal feroce, un lion par exemple, tu n'as qu'a mettre la racine dans ta bouche, si tu ne la laisse pas tomber quand le lion te feras peur, il se coucheras a tes pieds." On va donc en chercher un bout et me voila rassurer pour la suite du voyage. Dire que j'allais continuer sans...
Peu apres, il me demande mon adresse email ! Incroyable afrique en grand ecart entre 2 cultures!


Ce matin, la moto donne les premiers signe de faiblesse, elle cale au ralenti.. Bon bah je vais faire une vidange (c'est a peu pres le seul truc que je sais faire avec regonfler les pneus et faire le plein..) mais c'est pas ca...
On est dimanche, il est 12h, mais ici ce n'est pas un pb, un mecano est deniche en moins de 2, il me demonte le carbu plus d'autres trucs inconnus, et apres ca marche.. c'est pas dur la mecanique.


Arrive a la frontiere, le passage se fait on ne peut plus calmement, il faut dire qu'il n'y a pas foule. Je dois juste attendre que l'officier ait fini son assiette qu'il mange tranquillement en me regardant. Il est sympa et je ne suis pas presse.

Cote Ghana, c'est la piste. C'etait pas prevu. J'aime pas la piste. Heureusement c'est pas long: 20-25km mais c'est deja trop. Je fais des bonds sur des bosses invisibles, maltraite ma pauvre moto, rale, essaye toutes les techniques imaginables, rien a faire, la piste a moto, c'est galere.



Arriver au Ghana un dimanche n'est pas ma meilleure idee. Toutes les banques sont fermees, les Cfa ca marche plus et le change au marche noir comme au nigeria ca existe pas.. Heureusement Fabien m'avait file ces derniers Cedi, j'ai quasi 2 euros ca suffira pour ce soir.


Commenter cet article

mélanie 14/03/2007 14:41

Comment ça t'aimes pas la piste??
T'es un aventurier de l'extrême ou tu ne l'es pas, tu sais. A mon avis si tu n'aimes pas la piste, c'est que tu n'en es pas un, désolée...
En plus c'est la saison sèche non? Donc pas de rivières à traverser, pas d'océans de boue à franchir.. non non vraiment, tu n'as aucune excuse, je suis très déçue!

Bruno Girault 14/03/2007 10:05

Quand j'étais petit , dès que j'avais un problème avec ma mob , je disais c'est la bougie qui a perlé . Toi c'est la vidange , on est aussi doué l'un que l'autre lol .

ced 12/03/2007 20:15

The renegade,
Bon ben ça fait 3 pays déjà! Excellent de pouvoir lire et contempler tes exploits.
Ici pas de changement: fuite d'oléoduc, star, panne d'électricité, gulder et... Yar'Adua est-il mort?
Bonne route,
Chauffeur d'escorte

nico foucher 12/03/2007 19:13

salut romain!C'est cool, le depart a l'air de bien se passer... C'est vrai que les pistes en moto c'est galere mais j'avais fini par m'y habituer... a deux sur la moto on devait être plus stable!Bonne route et a bientotnico

Bernard 12/03/2007 19:05

Excellent le coup de la mécanique et le passage de la frontière.